† Blood Vampire Knight †


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 † Asahi Chûshichirô † [en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: † Asahi Chûshichirô † [en cours]   Mer 12 Aoû 2009 - 15:16


¤~ Le personnage ~¤



Nom : Chûshichirou
Prénom : Asahi
Age : Dix huit ans
Pouvoir : Déforme la matière de son choix (ciment, pierre, sable, végétaux...) et le transforme à sa guise en ce qu'elle désire... ( pique, lance, marteau géant, stalactites/stalagmites, boulet, statue, cage, etc...)
Statut : Personnel de l'académie => Concierge de nuit et de jour.
Nationalité : Française/Japonaise
But : Sécurité des élèves/ Prendre la tête de sa famille

Histoire : Partie 1

C'était il y a neuf ans, dans une famille composé de hunter peu connus que la petite Asahi, sept ans, aimé de ses parents et de tous ses proches, jouait dans le grenier de la demeure. Rampant sous les toiles d'araignée et les débris de bois, la jeune enfant cherchait à se cacher. De quoi donc? Il n'y avait rien de grave. Asahi jouait à cache-cache avec son cousin, Kyo, du même âge qu'elle.
Mais il ne devaient pas. L'accès au grenier avait était formellement interdit et surtout pendant la nuit, car les deux enfants ne dormaient point.
Asahi, discrète, agile et silencieuse, glissait aisément entre les poutres entassées sur le vieux plancher grinçant du grenier. Kyo, lui, venait à peine de finir de compter. Il se retourna, observant le salon du regard, cherchant sa cousine avec attention...
Pendant que les parents dormaient paisiblement dans leur chambre. un bruit sourd mais discret se fit entendre, rebondissant sur la porte d'entrée de la maison. Kyo, curieux et inconscient qu'il était, s'empressa d'ouvrir au visiteur.
Se hissant sur la pointe de ses pieds, le jeune garçon saisit la poignée et ouvrir avec difficulté, accueillant les intrus.
Une silhouette immense, accompagnée de bien d'autre, fit apparaitre leur ombres grandissantes sur le sol clair de l'entrée. Kyo fixa les étrangers avec crainte, impressionné par leur apparence. Le leader s'avança vers l'enfant à pas lents et majestueux. Kyo marcha à reculons. L'homme dévoila un visage étrange, des yeux de braise luisant dans l'obscurité de la nuit.Un grand manteau sombre couvrait son corps svelte, ses pas silencieux s'approchaient dangereusement du gamin.
Pendant que les intrus s'incrustaient sans un bruit dans la demeure, Asahi attendait impatiemment que son cousin daigne entrer dans le grenier. Mais cela faisait déjà une bonne demi heure qu'elle attendait. Elle sortie de sa cachette, colla son oreille sur le plancher, alerté par des sons étranges et terrifiants. Des cris, des coups, des hurlement presque bestiaux retentissaient dans toute la maison. La jeune fille retourna se cacher, de peur d'assister à la boucherie.
Au bout d'un certain temps, le calme revenue, la fillette était certaine que ses parents au remit de l'ordre et chassés les monstrueuses créatures qui s'étaient invités dans leur salon. La trappe du greniers s'ouvrir, un homme de grande taille fit son entrée, se dirigeant vers la gamine comme s'il n'avait jamais ignoré où elle aurait pu se cacher. Il l'extirpa de sa cachette, plongea ses yeux étincelant dans le regard émeraude et vaillant de Asahi, qui, contrairement à ce qu'il s'attendait, ne semblait pas le craindre... Elle le toisait , d'un regard arrogant et furieux, exhibant un air hautain sur son doux visage infantile. L'homme n'était autre qu'un vampire. Il s'agenouilla devant elle, posa sa main droite délicatement sur la tête ronde de la gamine, ébouriffant légèrement ses cheveux clair et soyeux.

"... Quel est donc ce regard, petite? Tu n'as point peur des vampire?..."


Asahi grinça des dent, serrant sa mâchoire, puis, dans une tentative qui n'aurait pas pu être autrement que vaine, elle se débattu frénétiquement, alors que le vampire sang-pur l'emmenait déjà hors de la maison, n'ayant nullement l'intention d'en faire son dessert...


J'avais sept ans à peine. Pendant que cet étrangers me trainait de force hors de mon chez moi, j'apercevais avec horreur et dégout les corps inerte des membres de ma famille, pâles, froid et dur; vidés de leur vitalité. Dehors, il faisait froid, les êtres qui m'emmenaient semblait insensible à cette température. Le meneur m'emmitoufla dans son manteau, puis, il fit signe au autres d'avancer vers l'horizon sombre et angoissant, couvert par un blizzard violent...

-----------------------------

Nous arrivâmes enfin à leur demeure. Il s'agissait d'un grande résidence luxueuse, de mur blanc pur accompagné d'un jardin immense et d'une beauté incomparable. Pendant le trajet, je m'étais résigné, le vampire tenais ma main droite d'une façon douce et attentionnée, à mon grand étonnement. Il me fit entrer, je découvrais un living room sympathique et qui avait visiblement du couter une fortune au propriétaire des lieux. J'avançais, mon regard fixé vers le haut, je considérais les œuvres d'art pintent au plafonds, des anges, des déesses, des dieux majestueux qui seraient mieux ressortit si les lieux étaient éclairés. Je me retournais vers le vampire, qui, sans un mot, m'adressa un sourire aussi ravageur que rassurant. Il ébouriffa de nouveau mes cheveux, ses compagnons se dispersèrent dans la demeure, certains soupirèrent d'ennui, d'autre riraient et s'amusaient entre eux, quelques uns ne cachaient point qu'ils étaient en couple.
Le vampire s'agenouilla, puis dégagea les mèches rebelles de mon visage, des bougies furent allumées. Je distinguais mieux son visage, il possédait de splendide cheveux auburn, ondulés et soyeux, des yeux bleu océan qui m'avaient envoutés.

"Quel est ton nom jeune fille?..., souffla t-il, souriant.

Pendant qu'il arrangeait mes cheveux avec soin, je m'apprêtais à lui répondre.

"Asahi..." chuchotai je , incapable d'élever la voix. "Chūshichirō Asahi..."

Son sourire s'évanouit quand il se releva pour saisir ma main en m'entrainant doucement vers les escaliers.

"Chūshichirō... Je n'aime pas ce nom... Il gâche la beauté lumineuse de ton prénom... Mais c'est drôle... Tu t'appelle Asahi (soleil levant) ... Je me nomme Yuukake (couché de soleil)..." dit il en m'adressant de nouveau un sourire charmeur et plein de vie.

Nous arrivâmes devant deux grande porte qui me parurent immense. Yuukake entre-ouvrit l'une d'elle. Une voix masculine lui permis d'entrer. Nous pénétrâmes dans la piece, qui me parut plus sombre encore que le reste de la demeure. Une bougie solitaire éclairait le bureau et le mystérieux individu qui y était installé. Il lui ressemblait étrangement, avec quelque rides en plus, des cheveux blanc, mais la couleur profonde et mystérieuse de ses yeux restait identique à ceux de Yuukake.

"Yuukake... Tu t'es encore entiché d'une jeune humaine?... Et de très jeune âge..."

Yuukake serra ma main, affrontant le regard de son supérieur. Ce dernier ricana discrètement.

"Tu peux la garder..."
annonça t-il comme si je n'était qu'un animal de compagnie. "Mais ne fait pas de tuerie si jamais les autres se délectent de son sang... Je t'aurai prévenu..."

Yuukake acquiesça, puis n'emmena ailleurs.

"Petite?... Quel est ton nom?..." ajouta l'homme étrange.

Je me retournais pour lui répondre poliment, il fronça les sourcils, puis ordonna à son fils de disposer.
Pendant que nous traversions le long couloir lugubre qui menait a une salle de bain, je songeais à ce qui m'était arrivé. Ma famille avait était décimé par les créature de la nuit, et je me retrouvais à présent à presque sympathiser avec eux, après ce qu'il avait enlevé... Mon cousin, mes parents, ma famille et mes amis qui dormaient tranquillement... Il avaient été vidé de leur sang, je m'imaginait Yuukake tirer les cheveux roux et ondulé de ma mère, et planter ses crocs proéminents dans sa gorge, faisant jaillir le sang, s'en délectant, tel une créature sauvage et sans scrupule, guidé uniquement par son instinct d'assassin...
Je frémis de dégout, mais les larmes ne vinrent pas à mes yeux, je m'arrêtais soudainement, Yuukake s'arrêta quelque pas plus loin, toujours dos à moi, comme si il devinait ce à quoi j'aurai pu penser...
Je relevais mes yeux vers lui, un regard furieux et irascible fixé sur lui, les poing serré, je songeais à ce que j'aurai pu faire pour l'en empêcher au lieux de rester cachée dans le grenier.

"Ne reste pas planté là...Suis moi donc, Asahi... " commanda t-il, d'un ton à la fois doux et autoritaire.
Aucun doute, depuis notre premier croisement de regard, il semblait lire en moi comme dans un livre. Peut être était ce son don... Percevoir les pensés de ses congénères et des humains... Ou peut être était il tout simplement très attentif, ou était ce de la chance?...

Je me décidais à le suivre tout en restant distante, mon regard n'ayant point changé.
Il me fit entrer dans la salle de bain, ferma la porte silencieusement et ferma le verrou. Il s'agenouilla, puis, commença à me déshabiller.

"Tes vêtements son imprégnés de sang... je vais t'en chercher d'autres plus... Convenables... Va prendre un bain..."
dit il en me montrant la baignoire d'un geste discret.
Je me précipitais vers la baignoire ou j'ouvrais les robinet et choisit avec soin la température qui me convenait le plus. J'entrais dans l'eau, lentement, une fois assise, je penchais ma tête en arrière, profitant de la chaleur de l'eau. Mais c'est alors que je fus prise d'une migraine violente, ma vue faibli et je évanouie dans l'eau, manquant de me noyer...

Quand je rouvris les yeux, je me trouvais enroulée dans une serviette, Yuukake me tenais dans ses bras, l'air inquiet mais point surprit. Je me relevais, apparemment remise.

"Tu devrais faire plus attention... Asahi..."

Pendant que je me séchais, il revint avec des vêtements neuf et... étrangement masculin.

"Mes excuses... Ce sont les derniers vêtements disponibles, plus aucunes robe élégante, plus un seul habit féminin... Tu devra te contenter de ça pour le moment."

Je saisit les affaires rapidement puis les enfila en vitesse. C'était drôle, ces vêtement avait beau avoir était fait pour un jeune garçon, il m'aillait comme si il avaient étaient fait sur mesures. Une fois les avoir enfilés, je secouait mes cheveu mi long, saisit une brosse qui passa sous ma main, puis les brossa rapidement. Yuukake saisit ma main, visiblement gêné que je massacre ma chevelure. Il prit la brosse, et coiffa mes cheveux avec soin.

"Je vais te présenter au autres comme étant ma ... Mon protégé... Ainsi personne ne te fera du tord..."

Je boudais, les yeux rivé au sol, ne faisant pas vraiment attention à ce qu'il disait. J'allais vivre avec mes ennemis naturels, les vampire. Comment pouvions nous cohabiter paisiblement? J'étais une proie facile pour n'importe quel vampire, qu'il soient puissant ou novice. Il pourrait faire de moi un mets raffiné pour son repas. Je comprenais encore mal ce qu'il m'arrivait, et je n'avais sans doute pas encore réalisé que j'avais réellement tout perdu.

Nous arrivâmes de nouveau dans le living room, où tout les vampires s'étaient retrouvés pour discuter du "nouvel arrivant", qui n'était autre que moi. Ils étaient tous présent, les êtres a la peau pâle, tous vêtus de costumes et de parures fastueux et tape à l'œil. Yuukake posais sa main bienveillante sur mon épaule gauche, scrutant la salle comme s'il cherchait une personne en particulier. Un silence prit place. Yuukake réclama l'attention des siens.

"L'extermination de la famille Chūshichirō a été un succès... Je tenais à vou féliciter... Comme vous l'avez sans aucun doute remarqué, j'ai gardé cet enfant en vie et près de moi... Il est à présent sous ma tutelle, je vous interdit formellement de lui nuire... Quiconque osera ne serait ce que le regarder de travers sera immédiatement puni... Je vous laisse donc imaginer quelles seront les sanctions si l'un d'entre vous tente de lui faire du tort..."

D'une petite tape dans le dos, il me fit avancer vers eux. Une quarantaine de petites lueurs écarlates luisirent à mon apparitions. Je tressaillis, le regard fixé vers eux.

"Je vous présente Chūshichirō Asahi... Il fait à présent parti de notre famille, C'est un jeune enfant comme les autres, je vous saurait gré de lui faire bon accueil..."

Il me rapprocha de lui, je levais donc la tête vers son visage. Il semblait heureux et satisfait.

"Bienvenue dans ta nouvelle famille... Yamiyo Asahi..."

Tout les autres vampire vinrent me saluer courtoisement. J'ignorai pourquoi Yuukake s'obstinait à me faire passer pour un jeune garçon. Cela n'avait aucun sens. Du moins pour moi... Peut être avait il une bonne raison...
Peut importe, je n'osais même pas lui demander.

Au fond de la salle, assit confortablement sur une causeuse, le père de Yuukake sourit malicieusement et me fit signe de le rejoindre. Je m'exécutais. Une jeune femme aux long cheveux blonds l'accompagnait, elle sirotait ce qui me sembla être un verre de vin, ou peut être de sang, ce qui me parut plus logique... En face d'elle, un jeune homme blond au yeux océan, cheveux en bataille et allure fastueuse, était affalé à coté d'un petit garçon étrangement angoissant. Celui ci me fixait depuis le début comme un félin considèrerait sa proie avant de lui bondir dessus sauvagement.
Je m'arrêtais aux cotés du chef de famille. Il toussota, puis, d'un geste lent et plein de grâce, il vint ébouriffer légèrement mes cheveux.

"Asahi-kun... Voici mon second fils, Teruki, et le petit dernier, Yutsuki. Et voici mon épouse, Uran... J'espère que tu t'entendra avec chacun d'entre nous..."

J'observais chacun d'entre eux, puis, fit une courbette en signe de respect.

"Enchanté..."

"Hmmm..."

Ce soupir nonchalant provenait de Teruki, qui s'étirait sur la causeuse de façon un peu déplacée tout en me jetant un regard excédé, puis l'adressa à son père qui fini par gronder. Le blondinet tressaillit, puis s'assit convenablement tout en me saluant d'un signe de la tête. Yutsuki se leva et vint à moi, prit ma main et m'emmena dehors.

"Moi de même, Asahi-kun. Tu viens jouer avec moi?..."
demanda t-il poliment, ses yeux toujours aussi flamboyant...




[Suite prochain post]


Particularités :


¤~ Vous ~¤


Prénom : ... ^^
Age : dix sept ans
Ville : ... ^^
Où as-tu trouvé le forum ? Grâce à une certaine personne XD
Quelque chose à dire ?



Tu as lu le règlement ? Code Bon par Hana. =3


Dernière édition par Asahi Chūshichirou le Ven 21 Aoû 2009 - 14:13, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: † Asahi Chûshichirô † [en cours]   Jeu 20 Aoû 2009 - 18:40

Partie 2


Je vécu ainsi pendant une période de six mois dans un essaim de vampires effrayant. Malgré qu'ils aient sauvagement décimé ma famille, je m'attachait à eux, petit a petit, il m'arrivais même de confondre Yutsuki avec Kyo, et d'appeler Yuukake "senpai"...
Comme Ce dernier le désirait, j'avais pris l'habitude de me comporter comme un garçon, ma féminité s'estompait. Même si pour Teruki, il était évident que je sois une jeune fille, et cela depuis le début. Ainsi, alors que de nombreuses années séparaient nos âge, il ne manquait pas une opportunité de me faire la cour lorsque Yuukake avait le dos tourné, à moi, une petite fille humaine sans importance.
Mais après huit mois passé en leur compagnie, il se produisit quelque chose de terrible....

La famille noble des Yamiyo était une famille influente et puissante. Hatori, le père de Yuukake était le sang pur dirigeant de cette famille. Il était un homme respecté de tous, populaire et bon... Du moins c'est que que l'on croyait.
Un soir, un banquet fut organisé dans la demeure familiale. De nombreux vampires y avait été conviés, dont certain membre de la famille noble des Kuran. Ce soir là, Yuukake insista pour que je porte une tenue encore plus fastueuse que d'ordinaire. Et bien évidement, il était hors de question que je m'habille de vêtement féminin. Ainsi, j'avais enfilé un costume absolument somptueux, qui m'avait même plu à moi même. Il faut dire qu'a force d'être travestie, je fini part y prendre gout...
Ces mois ci, je m'était étroitement liée a Yutsuki, ce qui nous amena à être appelés "les jumeaux" car en il était vrai que nous nous ressemblions, autant physiquement que mentalement... Les membres de la familles auraient put nous confondre si j'avais été un vampire, mais ce n'était point le cas...
Ce jour la, Yutsuki portait un costume étrangement similaire au miens, mais de couleur différente.

"Tiens... encore le même..."
souffla Yutsuki, n'ayant pas vraiment l'air surpris. "Tu sais, Asahi, je commence à m'y faire... C'est drôle.. Mais cela n'a pas l'air de te ravir autant que moi... Qu'y à t-il?"

Je secouais la tête, un léger sourire forcé au lèvres, puis, arrangeait mon nœud papillon. Mon jumeaux saisit une mèche de mes cheveux, aussi rapidement que délicatement. Je m'apprêtais à relever la tête vers lui, pensant que se geste était plein de douceur et de bonne intention. Mais ses yeux luisent d'un rouge effarant. Je tentait de l'écarter d'un geste vif, mais Yuukake le fit bien avant moi, en l'espace de même pas une seconde. Serrant le poignet de son jeune frère avec une force des plus brutale, il lui jeta un regard acerbe et plein de haine. Yutsuki dégagea son poignet de l'étreinte de son ainé, puis me tourna le dos.

"A tout à l'heure, Asahi..." souffla t-il en quittant la pièce.

Ce dernier ferma la porte lentement, m'adressant un dernier regard inquiet, puis un regard offensif et provocateur à son frère, comme si il avait quelque chose a lui reprocher.

"Misérable chose... Comment ose tu effleurer les doux cheveux de ma protégée..." exhala t-il avec un ton empli de mépris et d'agressivité.

Il se retourna vers moi, offusqué part l'acte de son jeune frère. Il s'agenouilla, je restais immobile. Il saisit mon visage entre ses mains, puis plongea ses yeux océan dans les yeux de jade. Un air affligé vint apparaitre sur son visage angélique, me fendant le cœur, comme si cela aurait put me préoccuper... C'était le cas. Je tenais à lui tout autant qu'il tenait à moi, et le voir dans cette état , abattu et mélancolique, ne faisait qu'alourdir ma peine.

"Asahi... C'en est trop ... Assez..." sanglota il.
"Ne me regarde pas comme ça... Je fais de mon mieux pour assurer ta protection... Je t'ai offert une famille, un abris luxueux, des habits royaux, tout ce dont un être humain désire pour vivre heureux... Cependant... Pendant six mois je me suis efforcé de te maintenir en vie et intacte... Mais..."

Je serrai les point, le fixant au plus profond de son regard, j'attendais qu'il poursuive, les dent serrés.

"Mais?!....." m'enquis je, impatiente et à bout de nerf.

Dans un soubresaut, il me transperça du regard, étonné du ton avec lequel je m'adressai à lui. Mais il poursuivit, fronçant les sourcils.

"Il va falloir... Que tu use de l'arme que tes parents biologique t'ont confié..."

Une grave erreur en effet. Mais vu dans l'état où Yuukake s'était retrouvé, j'imaginais qu'il y avait pas d'autre alternative... Enfin.. je croyais...

Deux heure avant que la fête débute, je rejoignis Yutsuki dans le jardin de la demeure, secrètement armée du rosaire anti-vampire de ma famille, que l'on utilisait pour stranguler les suceur de sang. J'avais appris a m'en servir dès l'âge de cinq ans, ayant pour professeur ma propre mère, qui était une experte au maniement des nunchaku et de tout instrument étrangleur. Je savais donc m'en servir depuis trois ans déjà...

Mon jumeaux m'attendait, adossé au haie du jardin, contemplant la pleine lune avec admiration. Il me sourit, embarrassé par son acte précédent.

"Mes excuses, Asahi... Crois moi, je n'avais en rien l'intention de m'en prendre à toi ..."
annonça t-il en s'ébouriffant les cheveux. " Ah la la~... Suis moi, on sera plus tranquille a l'arrière du jardin..."

Il marchait tranquillement, presque en sautillant, les yeux toujours rivés sur la lune. Je le suivais à pas lent et prudent, mon dos légèrement vouté, les mains jointent dans le dos, le regard fixé sur Yutsuki.

"Aaah~... La nuit est fraiche, n'est ce pas? C'est agréable... le vent est doux, la lune est pleine et ronde, il n'y à que nous deux face à ce beau spectacle..." dit il d'un air enthousiaste.

"Ee... Que nous deux..." murmurai je sans que mon jumeaux n'ai pu l'entendre, tout en sortant lentement le rosaire de ma manche gauche, à l'aide de ma manche droite, discrètement et sans bruit. Le reflet de la lune luit sur le précieux instrument d'assassinat...
Yutsuki s'arreta devant un balcon donnant sur la ville, puis s'y accouda tout en scrutant les habitats, sentant un vampire égaré, sans doute a la recherche d'une proie facile.

"C'est malheureux, n'est ce pas?.... Certain d'entre nous ne parviendront jamais à acquérir notre puissance, et ne cesseront de régresser..."


"Hm.."

"Tu le sais non?"

"... Je le sais..." dis je en tendant deux extrémité de mon rosaire, me positionnant dans le but d'atteindre ma cible.
Je m'approchais dans son dos à pas mesuré, silencieusement et lentement.

"Tout à l'heure, j'ai mal agis... "

Je m'arrêtais, toujours en position d'attaque.

"Il y avait du sang sur ton oreille, Asahi... Il y en avait aussi sur tes cheveux... J'étais soucieux de ton état de santé... j'ai cru que tu étais blessée... Et Yuukake à surement du croire que c'était moi l'auteur de cette blessure... Je te demande pardon si je t'ai effrayé..."

"Hm... Je n'ai pas peur de toi..." soufflai je en continuant d'avancer.

"Cela me rassure... Je paniquais à l'idée que tu me haïsse... Après tout nous sommes .. Jumeaux pas vrai, Asahi?"

"Ee... Parfaitement..."

J'arrivais pile dans son dos, fixant sa nuque avec obsession. Je retendais mon rosaire, la croix s'agita dans le vide, poussée par une douce brise.

"Dis, Asahi... M'apprécies tu?... Depuis le temps que nous vivons ensemble tu devrais t'être attaché à nous... non?..."

"......."


"... Asahi?"

J'approchais le bijou vers la tête de ma victime, puis, dans un geste violent, je fermais l'étreinte autour de son cou, serrant toujours plus. Le vampire se débattait, tentait de tirer le rosaire et de se défaire de son étau. Il suffoquait, tentait d'appeler à l'aide alors qu'il perdait la vie à petit feu, lentement. Son cou se mit a bruler, ses hurlement se firent plus strident. Je supprimais avec satisfaction, pour la première fois de ma vie, un des être abject qui avait atteint la vie de mes proches... Qu'importe si je m'était attaché à eux, je devais venger mes parents, Kyo, et tout ceux que j'aimais...


Le jeune vampire de huit ans à peine mourut, partant en poussière, balayé par le vent frai des nuit d'été...
A la fenêtre de sa chambre, Yuukake considérait la scène, seul témoin de la mort de son jeune frère. Extérieurement, le vampire restait de glace, sa protégée lui jeta un regarde à la fois désolée et satisfait... L'homme détourna le regard lentement, puis, disparut de la fenêtre, faisant remuer les rideaux pourpre...


Partie 3


[en cours]
Revenir en haut Aller en bas
 
† Asahi Chûshichirô † [en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Blood Vampire Knight † :: Le fofow :: ۞ Présentations ۞ :: Fiches abondonnées-
Sauter vers: