† Blood Vampire Knight †


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break]

Aller en bas 
AuteurMessage
Raven Riddle
Professeur | Ex-Hunter
Professeur | Ex-Hunter
Raven Riddle

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 33
Humeur : ... *remet son chapeau en place et allume une cigarette*

¤ Feuille de personnage ¤
Age [RPG] . Age [RPG] .: La vingtaine... [à priori 24]
Défis
:
Relations . Relations .:

Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Empty
MessageSujet: Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break]   Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Icon_minitimeLun 22 Mar 2010 - 12:40

    En devenant professeur à l'académie Cross, Raven n'avait pas imaginé ce qui l'attendait. Il espérait trouver dans cette profession un moyen de se changer les idées par rapport à son poste de Hunter tout en rendant service. C'était sans compter qu'il n'avait aucune expérience dans l'art de la profession, et absolument aucune autorité sur ces gamins, autant humains que vampires. De plus il devait veiller sur son frère qui avait le don pour s'attirer toutes sortes d'ennuis et pour s'endormir à l'improviste, n'importe où. Les premiers mois avaient pu être calmés grâce à ses réserves de cigarettes, jusqu'à ce que plusieurs de ses collègues ainsi que certains élèves se décident à le faire arrêter de fumer. Chose impossible bien sûr pour l'ainé des Riddle, qui devait à présent se contenter de seulement une cigarette par jour, le soir, alors qu'il avait un petit moment pour sortir discrètement de l'académie et profiter du calme et du silence, ainsi que de la solitude.

    Raven n'était pas le genre d'homme à apprécier la solitude, mais tout le monde a besoin de faire une pause dans le quotidien fatiguant de temps à autre, et il ne faisait pas exception. C'était jusqu'à ce qu'il découvre que son frère avait décidé de tenir lui même les comptes financiers de son ainé, ayant remarqué que des incroyables sommes étaient toujours dépensées pour le tabac. Vincent n'était pas dupe, il savait parfaitement que son frère se précipitait sur chaque occasion pour fumer en paix. Mais c'était quelque chose qui lui était à présent impossible, étant donné qu'il n'avait plus d'emprise sur son argent même... Notre cher professeur décida donc de combler son manque à grandes doses de caféine, ce qui ne lui réussit franchement pas et qui de toute façon ne combla rien du tout...

    C'est ainsi que Raven en est arrivé à, durant son petit moment de libre dans la soirée d'un jour de week-end, s'échapper se la vue de tous et aller en ville... avant de se rendre dans la boite de nuit en quête d'un quelconque réconfort. L'alcool lui avait alors semblé être une bonne solution... Tout ceci explique plutôt bien dans quelle situation le professeur se trouvait à présent : assis non loin du bar de la boite de nuit, à une table dans un coin sombre où il passait plus ou moins inaperçu. Il ne comptait plus le nombre de verres de différentes boissons alcoolisées qu'il avait pris, mais sa vision quelque peu troublée lui indiquait clairement qu'il valait mieux qu'il s'arrête là. Mais ses peines n'avaient toujours pas disparu, et la pluie battante dehors n'arrangeait vraiment rien. Il fit signe au serveur qui bientôt lui apporta un verre de ce qui semblait être du Kir. En le portant à ses lèvres, le professeur reconnut le goût sucré de la fraise, et avala la boisson presque cul sec. Il reposa son verre en soupirant et s'enfonça dans sa chaise. La musique était trop forte et ne faisait qu'aggraver son mal de tête, mais il n'avait plus la force de bouger à présent... Son regard morne se perdit dans le vide, alors que les éclats de rire et les danses fusaient autour du jeune malheureux. Non vraiment, il n'avait pas envie de bouger, même s'il n'était pas bien ici il avait l'impression qu'il ne serait bien nulle part de toute façon, alors pourquoi prendre la peine de se déplacer ? Un nouveau soupire sortit d'entre ses lèvres alors que Gilbert fermait les yeux, épuisé.

_________________



Please tell me,
All I forgot,
The pain in your heart,
I want to know.
Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Gilvince




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usaginokamen.over-blog.net/
Break X.Phantom
¤ Professeur ¤
¤ Professeur ¤
Break X.Phantom

Féminin
Nombre de messages : 190
Age : 24
Endroit préféré ? : Mon lit ~ (Eeh, ce n'est pas ce que vous croyez !)
Humeur : Décilieuse !

¤ Feuille de personnage ¤
Age [RPG] . Age [RPG] .: C'est un secret huhu ♥♪
Défis
:
Relations . Relations .:

Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Empty
MessageSujet: Re: Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break]   Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Icon_minitimeMer 14 Avr 2010 - 12:43

[Warning, rp pourri. Désolée du retard, aussi]
Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] PH-pandora-hearts-6956255-100-100
    Journée sans intérêt. Journée ennuyeuse. Regarder les élèves de la Night Class de haut ne satisfaisait plus Break, rien que de voir leurs sales têtes de vampire commençait à l'écœurer énormément. Il aurait put, pour combler le vide de sa soirée, en coller quelques uns, juste pour le plaisir de les faire gratter des feuilles de papier immaculée et jouer le lolicon *tousse*.
    Non, il voulait sortir, prendre l'air, se changer les idées, passer le temps et tout ce qui va avec. Passer un bon moment à l'académie Cross devenait, en dehors de la salle des professeurs. L'ambiance était souvent au plus bas, mais c'était toujours un vrai plaisir de taquiner quelque ces collèges. Il en jubilait d'avance le scélérat. Alors que le voile de la nuit s'abattait doucement sur la ville, la pluie s'invita. Ce n'était que du crachin, pour le moment. Les goutes semblaient s'éteindre sur les vitres de la chambre de Break comme de lent battement de cœur. Il avait l'air de se morfondre, avachi sur son divan, sa main gauche crispée sur son visage. Il ne pouvait pas, malgré lui, s'empêcher de replonger dans les méandres de son triste passé, comme tout les soirs. C'est pourquoi il fallait qu'il noie tout ces sentiments mélancolique dans le mensonge que procure l'alcool. L'albinos ne réfléchi pas des masses, il enfila son manteau noir comme un corbeau (THE référence) et sorti de ces appartements en silence.

    Le chemin ne fut pas long, il connaissait bien la route. Depuis le temps qu'il se rendait dans cette boite de nuit ! Bon, il ne s'y rendait que depuis qu'il était professeur à l'académie Cross. Mais on peut dire qu'il commença à fréquenter ce genre d'endroit depuis ce fameux jour. Il tient l'alcool et il sait parfaitement que boire ne résoudra pas ses problèmes, mais qui manquerais une petite pause en fin de journée ? Certainement pas Break, qui débarquait dans la boite de nuit avec son allure habituel. Il détailla les lieux du regard. Toujours autant de monde. La musique était désagréable et beaucoup trop forte et une forte odeur de cigarette occupait les lieux., on pouvait même voir la fumée.
    Ce n'était pas tellement l'endroit rêvé pour ce détendre, mais il y avait une chose essentiel ici : la boisson ! Le professeur applaudit discrètement, se lançant des roses à lui-même pour ce raisonnement sur l'hygiène et la viabilité des lieux. Au moins, il n'y avait pas cette atmosphère pesante, ni même cette sourde litanie, ou encore ce paysage amère et vide. Le gris n'existe pas dans les boites de nuit, les silences de mort non plus, voilà pourquoi ce genre de lieu est parfait pour quelqu'un comme Break.
    Sur ce, il s'approcha d'une table dans un coin éloigné des néons. Elle était occupée, mais la personne qui y était installée avait l'air seule, autant lui tenir compagnie.

      « Excusez-moi, cette place est-elle réservée ? »


    Il pencha la tête pour voir le visage de son interlocuteur. Une mine semi-dépressive, des cheveux bruns rebelles, des yeux ambres, une clope pendue à sa bouche et la touche finale : des vêtements sombre et un chapeau. Cette description lui rappela vaguement un de ses collègues préférés, Raven Riddle.
    Après cette révélation assez intéressante, Break ne se gêna, il s'installa au côté du professeur avec un large sourire narquois. Il se pencha vers le jeune homme avec malice.

      « hola~ la~ Intéressant ce que nous avons là ce soir. »

_________________
Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] 85701887
white as snow;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Riddle
Professeur | Ex-Hunter
Professeur | Ex-Hunter
Raven Riddle

Masculin
Nombre de messages : 80
Age : 33
Humeur : ... *remet son chapeau en place et allume une cigarette*

¤ Feuille de personnage ¤
Age [RPG] . Age [RPG] .: La vingtaine... [à priori 24]
Défis
:
Relations . Relations .:

Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Empty
MessageSujet: Re: Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break]   Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Icon_minitimeLun 10 Mai 2010 - 21:51

    [désolé assez pourri aussi et très en retard en plus >'<]

    Les bruits, les mouvements, les lumières.... Tout semblait flou et sourd aux yeux du jeune professeur. Un voile blanc glissait lentement sur ses yeux dorés, entrainant avec lui les paupières lourdes de fatigue. Où était-il ? Que faisait-il ici ? Quel était son nom ? Il n'aurait été capable de répondre à aucune de ces questions à ce moment là. Lentement l'alcool et l'épuisement l'attirait dans les bras de Morphée. Raven essaya cependant de s'en dégager, et se secoua doucement, se redressant un peu sur sa chaise, manquant d'en tomber par la même occasion. Son regard se posa alors sur son verre vide, le fixant en se demandant à quel point au juste il avait bu... Mais il chassa cette question ennuyeuse comme un mouche, n'ayant aucune volonté d'y répondre. Après tout cela importait-il vraiment ? Qu'est-ce qui importait de toute façon ? Et pourquoi se posait-il toutes ces questions ? Le jeune Riddle commençait vraiment à avoir mal à la tête... C'est alors qu'une voix, qui ne lui semblait d'ailleurs loin d'être inconnue, interrompit le flot de ses pensées dérangeantes.

      « Excusez-moi, cette place est-elle réservée ? »


    Avec un petit grognement - pour approuver ou pour lui signaler de dégager ? - le professeur leva les yeux vers l'autre homme. Des cheveux blancs scintillant sous les lumières multicolores, un unique œil rubis reconnaissable entre mille... Il connaissait cet homme... Ce ne fut que lorsqu'il se pencha vers lui avec ce sourire si... typique de sa personne que Raven se rappela de son nom. Break X. Phantom, collègue à l'académie Cross... Alors les réponses aux questions précédentes arrivèrent telles un raz de marée dans l'esprit du pauvre homme qui poussa un second grognement, cette fois plus semblable à un gémissement, en passant une main dans ses cheveux.

      « hola~ la~ Intéressant ce que nous avons là ce soir. »


    Raven fixa Break droit dans les yeux. Son regard avait quelque chose de vide, mais on pouvait cependant y déceler la fatigue et la tristesse qui le mettaient à rude épreuve. Le jeune homme tendit la main, et sans vraiment réaliser ce qu'il faisait, il attrapa une mèche blanche des cheveux de son collègue et joua tranquillement avec, l'entourant autour de son doigt. Son regard était alors perdu dans le vide, et son esprit ne semblait rattaché à rien de concret.
    Soudain, il sembla se "réveiller", et retira doucement sa main, sa bouche ouverte en forme de "o". Il observait Break sans un mot, figé, ses pensées occupées par Dieu seul sait quoi... Puis, il fondit en larmes, comme ça, sans aucune raison. Il hoquetait comme un jeune bambin, et essayait vainement de retenir ses pleurs. Ses joues étaient rouges alors qu'il tentait de les essuyer de leur humidité, sans y parvenir non plus. Comment allait réagir son collègue ? Allait-il en profiter pour se montrer plus sadique que jamais ? Ou allait-il prendre pitié de ce pauvre homme accablé par les ennuis ?

_________________



Please tell me,
All I forgot,
The pain in your heart,
I want to know.
Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Gilvince




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://usaginokamen.over-blog.net/
Break X.Phantom
¤ Professeur ¤
¤ Professeur ¤
Break X.Phantom

Féminin
Nombre de messages : 190
Age : 24
Endroit préféré ? : Mon lit ~ (Eeh, ce n'est pas ce que vous croyez !)
Humeur : Décilieuse !

¤ Feuille de personnage ¤
Age [RPG] . Age [RPG] .: C'est un secret huhu ♥♪
Défis
:
Relations . Relations .:

Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Empty
MessageSujet: Re: Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break]   Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Icon_minitimeLun 7 Juin 2010 - 2:45

Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] 10qjx9w
    Il avait l'air d'un pauvre homme ayant la quarantaine largué par sa femme, noyant mal-sainement son chagrin dans l'alcool. Par chance, il n'était pas encore tombé dans la débauche ! Quoique, ça aurait pu être drôle pour Break qui se contentait d'être spectateur du malheur de son collègue. Il riait de la malchance et de la tristesse des autres, ne pensant pas souvent ses propos, comme un jeune adolescent sans scrupule, ne se fixant aucune limite en sachant que sa peine n'en avait pas. Il était sûrement venu dans cette boite de nuit pour les mêmes raisons que le jeune professeur. Pas pour repartir avec une fille sous le coude, ni même pour s'amuser, juste pour passer le temps et espérer que tout s'écoulera comme les goutes de bière dans sa gorge. Mais ce n'était qu'une chimère, « Jamais pardonnée, jamais oubliée » ces paroles et les sienne retentissait encore et toujours dans sa tête, comme l'écho d'un profond mal de crâne. C'est pourquoi, pour éviter de cauchemarder, il venait dans ces lieux très fréquenter pour ne pas fermer l'œil et boire comme un trou.
    Raven n'était pas un habitué, à priori, était-ce à cause de tout ces corps qui se trémoussaient sur la piste de danse que l'albinos ne l'avait jamais remarqué ? Quoiqu'il en soit, il avait le sentiment qu'en compagnie de son collègue, il risquerait de passer une bonne soirée haute en émotion. D'ailleurs, le brun commença la partie en amorçant son premier mouvement. Il tendit le bras vers Break jusqu'à atteindre une de ses mèches blanche comme la neige. Il la tortilla dans tout les sens. Le professeur le fixait, ses yeux dorés étaient vides et surlignés par des cernes bien marquées. Quant-à l'albinos, il se contentait le l'observer d'un œil posé, presque paternel. Je dis presque, car il n'y avait pas le tendre sourire qui va avec. Cela lui donnait un air grave. Il ne disait rien. Comme Break n'avait aucune réaction particulière, Raven fit un nouveau mouvement bien plus surprenant que le premier de la part d'un professeur. Il retira sa main, fixant toujours le borgne avant de fondre en sanglot. L'albinos leva les sourcils, il semblait légèrement surpris. Il pleurait comme un enfant. Monsieur Phantom ne savait pas, pour une fois, comment il pourrait se sortir d'une situation pareil. Son collègue avait l'air si fragile, l'imagine de l'homme froid et antipathique qu'il donnait aux gens de lui était brisée à jamais pour Break.
    Impuissant, la main du professeur de science et vie de la terre bougea d'elle-même, elle se déposa sur la joue de Raven, avec son pouce lui essuya tant bien que mal les larmes qui collaient abondamment de ses yeux ambrés.

    « Allons mon petit... Que t'arrive t-il dont ? »

    Sa main glissa jusqu'à son menton, qu'il saisit. Ceci fait, il redressa sa tête afin que leurs regards se croisent. Le comportement de Break était trop mielleux et pour confirmer tout ça, il eut un rictus malhonnête. Allez savoir comment et pourquoi il était passer d'un stade gentillet à sadique.
    L'albinos pencha sa tête vers Raven, de plus en plus près, leurs nez pouvaient presque se toucher. Il s'arrêta là, fouilla dans sa poche et en ressorti un petit bonbon rose arrondit. Il ricana pendant quelques secondes et enfonça la sucrerie dans la bouche du professeur de langue.

    « Il se fait tard mon bon Riddle, nous devrions regagner l'académie. »

    Il se recula brusquement, se colla contre la banquette pour étirer ses bras et ses jambes. Il accompagna le tout d'un long soupire, puis il s'accouda à la table, l'air ennuyé en attendant une réponse concrète de la part de Raven.

    (Le roi du retard ish here ! ~ Je corrigerais demain, j'ai plus de batterie. D: & désolée du petit post, c'était ça ou rien u_ù)

_________________
Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] 85701887
white as snow;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Empty
MessageSujet: Re: Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break]   Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la pluie ne suffit pas à balayer nos soucis [PV Break]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la thioridazine ne suffit plus
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.
» [Texte] La pluie
» Quand la Diaspora Tousse, Haïti a la Fièvre
» Quand les beaux-parents débarquent....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Blood Vampire Knight † :: Centre ville :: † Boite de nuit †-
Sauter vers: